Bouger doucement pour apprivoiser le mouvement

Jun Kono, créateur du Ai Chi (capture d'écran, lien vers la vidéo ci-dessous)
Jun Kono, créateur du Ai Chi (capture d'écran, lien vers la vidéo ci-dessous)

Quand l'eau n'est pas votre élément, le "simple" fait de s'y tenir debout peut être inconfortable. Sensation d'être balloté, de ne pas tenir sur ses pieds, c'est comme si l'eau venait révéler votre fébrilité.

 

Quelques conseils sur la façon de se positionner vont bien vous aider à gagner en stabilité, mais dès qu'il faut bouger, ça bringuebale de nouveau !

 

En effet, dans une situation inconfortable (comme se déplacer dans l'eau !) on a tendance à vouloir "faire vite" pour pouvoir s'immobiliser de nouveau au plus vite. Or l'eau est un miroir imparable : vous faites des mouvements brusques et vous la bousculez, elle vous bouscule.

Mais si vous bougez calmement, l'eau bouge elle aussi en douceur.

 

En situation d'anxiété bouger doucement va aider à se calmer plutôt que d'alimenter la machine à stress.

Et au niveau de l'eau, c'est comme si cela permettait de se faufiler à travers elle au lieu de s'y confronter.

Le mouvement devient plus facile, donc plus confortable, donc on se détend, donc on est plus stable et on bouge plus facilement… 

 

Les pratiques douces telles que le ai chi sont une très bonne façon de prendre contact avec la tranquillité de l'eau et de trouver sa propre tranquillité avec l'eau. On peut commencer en faisant les mouvements adossé à un mur. En quelques séances*, l'air de rien, on se décolle du mur et on se déplace de plus en plus sereinement.

Et en plus on se sent bien. Oui, oui, détendu(e) dans l'eau ;-)

 

  Vidéo de ai-chi par son créateur Jun Kono

 

 

*Retrouvez le ai chi dans les ateliers Aquarelaxation

Écrire commentaire

Commentaires : 0